ENDOMOBIL ASSUME SA RESPONSABILITÉ!

Nous portons tous une responsabilité – pour les autres personnes et aussi pour notre espace de vie! Chaque soutien fait avancer, et apporte courage et confiance. Toutefois, il demande aussi de l’engagement! Chez ENDOMOBIL, nous voulons faire quelque chose! Nous faisons profiter volontiers de notre réussite, nous sommes aussi actifs au-delà des frontières nationales – aussi bien en tant que partenaire officiel du Fonds allemand pour l’enfance (DKHW) que dans d’autres projets financés par l’entreprise ou de façon privée.

Le Fonds allemand pour l’enfance – le moteur de l’avenir!

Tout ne tourne pas toujours rond pour tout le monde! L’origine, l’environnement social, le niveau de formation sont décisifs dans le cas de la réussite et des échecs. Parfois, ils font obstruction au bien-être et à l’égalité des chances. Et pourtant, des enfants heureux, sûrs d’eux-mêmes, sont le moteur de chaque pays. Les encourager, leur donner des perspectives et leur garantir un développement sain est plus important que jamais au vu de la progression de la pauvreté enfantine. C’est pourquoi nous sommes partenaires du DKHW.

Des poupées avec un handicap

En 2019, notre directeur Thorsten Peters est entré en contact avec Nicole de Nicolettas Handicap Dolls. En effet, deux ans auparavant, Nicole avait fondé une petite start-up parallèlement à son activité de mère de jour pour un enfant gravement handicapé, physiquement et mentalement. Elle conçoit et fabrique des poupées. Cependant, il ne s’agit pas de poupées habituelles. En effet, ses petits héros sont fabriqués à la main avec amour, à l’image des enfants, de la manière la plus authentique possible et selon les souhaits des familles respectives. Ces mini-jumeaux disposent des mêmes aides que les enfants. Chez Nicole, il y a des poupées avec des sondes gastriques, des tubes respiratoires, des orthèses et bien plus encore.
Ces compagnons fidèles aident les enfants à mieux accepter leur handicap et à s’identifier.

Ils ont enfin un ami fidèle, exactement comme eux, et cela renforce automatiquement la confiance en soi de l’enfant concerné. Le souhait de Nicole, c’est que plus personne ne soit mis à l’écart. Avec ses petits héros, elle aimerait montrer au monde que l’on est bien comme on est et que la vie avec une imperfection est tout aussi joyeuse et digne d’être vécue. En outre, elle souhaite fournir un exemple et contribuer à ce que les jouets qui reflètent la diversité apparaissent enfin sur le marché. La première poupée pour une petite fille avec une trachéotomie est encore en cours d’élaboration, en coopération avec ENDOMOBIL. Parfois, la «naissance» d’une telle poupée peut prendre six mois.

La fille sans jambes.

En 2014, un article de Beate Strobel publié dans FOCUS en Allemagne a attiré l’attention sur le cas de Martyna, une petite Polonaise née sans jambes et avec un seul rêve: «Je voudrais avoir des jambes, comme celle de ma maman.» Que ce soit sur le plan financier ou au vu des options de traitement dans son pays d’origine, sa famille n’avait pas la possibilité de réaliser durablement le rêve de leur fille. Son destin nous avait touchés, nous voulions l’aider!

Avec un grand engagement, nous avons lancé une campagne de collecte de fonds auprès des partenaires commerciaux, des collègues et des amis. Grâce au soutien de l’animateur TV Jörg Wontorra, un don généreux de 10 000 euros a pu être obtenu de la part de la fondation de M. Hans Kary (Ruhrzeitung).

A la fin de cette campagne, un nouvel article est paru dans le FOCUS sur le grand bonheur de la petite fille. Nous avons pu remettre le chèque à la patiente courageuse et à sa famille dans une clinique orthopédique en Bavière. Celui-ci couvre aussi bien les coûts pour la première prothèse que leur renouvellement au cours des prochaines années.

Un rêve s’est réalisé! Martyna va pouvoir affronter l’avenir au côté de sa mère. Sans aucun doute, des larmes de joie et un sourire merveilleux sont le plus beau des remerciements!

Bee - happy!

Sans les abeilles, au bout de quatre années, il n’y aurait plus de vie sur terre. Albert Einstein l’avait déjà calculé.

Les abeilles sont un élément important de notre écosystème, mais les haies et les prairies ont bien souvent disparu. Les variétés à haut rendement ne fournissent presque plus de pollen et de nectar, les jardins sont dominés par des gazons coupés très court, faciles à entretenir. Ainsi, il ne reste pour les abeilles qu’un grand désert vert. En perdant de plus en plus leur habitat, sans aide, les abeilles finissent par mourir de faim, au plus tard pendant l’hiver.

C’est pourquoi ENDOMOBIL a voulu lancer un signal et a loué des ruches en coopération avec Bee-Rent.